Mot du président

fédération ràyale marocaine de gymnastique

Congré FIG à Takyo

Nom : BITARI
Prénom : Abdessadeq
Profession : Professeur D’EPS
Expérience associative :

  • Président de la fédération royal marocaine de gymnastique
  • Secrétaire général . comite directeur KACM
  • Président KACM gymnastique
  • Conseiller municipal Marrakech Medina
  • Membre fondateur de l’association des professeurs EPS ( région Marrakech )
  • Vice président Union Africaine de Gymnastique ( UAG )

Après avoir constaté ces derniers temps que la discipline de gymnastique a connu un net recul en arrière à tel point que tout le monde appelle au changement et étant un grand amateur de cette discipline, j’ai décidé de présenter ma candidature au poste de président de la fédération.

Je remercie du fond du cœur tous ceux qui m’ont soutenu et qui m’ont fait confiance et je promets à tout le monde de travailler d’arrache pieds pour la promotion et le développement de ce sport que nous aimons tous.

Je saisis également cette occasion pour adresser mes remerciements les plus sincères au Ministère de la jeunesse et des sports ainsi qu’au comité national olympique qui contribuent au développement de la gymnastique dans notre pays .

Mon projet repose sur 6 volets

  • Volet 1 : révision de l’arsenal juridique qui organise le travail de la fédération .
  • Volet 2 : préparer un programme de formation et de formation continue pour tous les intervenants dans le domaine de la discipline (cadres techniques – juges – dirigeants)
  • Volet 3 : élargir la base des pratiquants au niveau régional et national .
  • Volet 4 : la restructuration des catégories inférieures ( leur accorder plus d’importance en créant des centres de formation régionaux ), et également, veiller à la restructuration des ligues régionales et des sélections nationales .
  • Volet 5 : soutenir la présence de la fédération au niveau des régions du royaume au niveau continental et international .
  • Volet 6 : consolider la politique de partenariat et développer de nouveau outils de communication qui peuvent permettre à la fédération de commercialiser facilement la discipline et surtout de faire de la presse sportive un véritable partenaire dans ce projet, qui ne peut connaitre le succès sans ses critiques constructives .